Collaborer ou échouer : une étude met en évidence le rôle crucial de la collaboration avec les fournisseurs pour réduire les perturbations liées à l’approvisionnement

Une étude Forrester pour Ivalua dévoilée aujourd’hui met en évidence une collaboration difficile entre organisations et fournisseurs, avec des conséquences sur leurs capacités de résilience, de durabilité et d’innovation 

  • Plus de la moitié des entreprises ont mis en place un contrôle automatisé des risques afin de recevoir des notifications d’interruption
  • 71 % des entreprises considèrent comme une priorité la durabilité de la chaîne d’approvisionnement
  • 43% des entreprises, en matière de durabilité, ne disposent pas de systèmes permettant une collaboration efficace avec leurs fournisseurs
  • Près d’1 entreprise sur 2 (46%) s’est tournée vers l’offshoring ou le nearshoring

19 mai, Paris, France – Une grande étude menée par Forrester pour Ivalua, leader des solutions de gestion des dépenses dans le cloud, nous apprend que 2 entreprises sur 3 estiment qu'il faut améliorer la collaboration avec les fournisseurs pour renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement. Face à la multiplication des cygnes noirs Dans la chaîne d'approvisionnement, comme la guerre en Ukraine et la pandémie de COVID-19, de nombreuses entreprises cherchent à limiter l'impact des interruptions subies. Malgré leurs efforts, des obstacles se dressent encore : incapacité à évaluer les risques et à collaborer avec les fournisseurs, mais aussi une technologie inadaptée qui ne permet pas de définir ni de déclencher la réponse aux incidents de la chaîne d'approvisionnement.

Le rapport Chain Reaction – Holistic Supplier Management is Key to Business Success, commandé à Forrester Consulting par Ivalua, rend compte des stratégies adoptées par les entreprises pour réduire la fréquence et l'impact des interruptions d'approvisionnement. Plus de la moitié (56%) des entreprises interrogées ont ainsi mis en place un contrôle automatisé des risques afin de recevoir des notifications d'interruption, tandis que 54% d'entre elles ont accru leurs niveaux de stock. Par ailleurs, 46% se sont tournées vers l'onshoring ou le nearshoring, et 44% ont négocié des clauses préférentielles avec leurs fournisseurs.

« À l’heure où des événements de type cygne noir se manifestent de plus ou en plus souvent, la collaboration avec les fournisseurs n'a jamais été aussi importante », déclare Alex Saric, Smart Procurement Expert chez Ivalua. « Les équipes d'approvisionnement sont chargées d'atténuer l'impact des perturbations sur la chaîne. Pourtant, elles échouent bien souvent dans cette tâche en raison d'un manque de visibilité sur les fournisseurs directs et leurs sous-traitants et d'une incapacité à collaborer efficacement et à grande échelle. Nous devons faire plus pour numériser les processus en faveur d'une collaboration plus forte avec les fournisseurs et d'une plus grande résilience de la chaîne d'approvisionnement. »

Bien que prioritaire, la mise en œuvre des critères ESG est ralentie par une technologie inadaptée aux objectifs de durabilité

D'après l'étude, 71% des entreprises déclarent que depuis la fin de la pandémie la durabilité de la chaîne d'approvisionnement est montée dans leurs priorités. En conséquence, ces entreprises ont intégré le développement durable aux KPI d'approvisionnement et commencé à fixer des seuils de durabilité à leurs fournisseurs. Cette approche est d'autant plus importante que la France, à l'image de la “loi Pacte : pour la croissance et la transformation des entreprises” de 2019, ou encore l’Union européenne (directive « Corporate, Sustainability, Reporting Directive »CSRD ) s’intéressent de très près à ses enjeux et pourraient, à l’avenir, entraîner de lourdes amendes pour les entreprises qui ne surveillent pas leurs fournisseurs de suffisamment près.

Malgré l'accent mis par de nombreuses entreprises sur les initiatives ESG, comme le recyclage des matières, la réduction de l'empreinte carbone et le soutien à la diversité, le chemin de la réussite reste pavé d'embûches. Ainsi, plus de quatre entreprises sur dix (43%) ne disposent pas de systèmes permettant une collaboration efficace avec leurs fournisseurs en matière de durabilité, 41% d'entre elles ne possèdent pas d'outil de mesure des progrès accomplis en matière d'ESG et 40% ne parviennent pas à impliquer les sous-traitants.

Pour générer de l’innovation, les entreprises se tournent vers les fournisseurs

Sur l'ensemble des personnes interrogées, 70% estiment que la meilleure collaboration avec les fournisseurs pour accroître la valeur de l'organisation, réside dans l'innovation en matière de produits. Toutefois, cette vision se heurte à leur incapacité à évaluer les moyens des fournisseurs, à la réticence de ces derniers lorsqu'il s'agit de partager les innovations et à l'absence de systèmes prenant en charge cette collaboration nécessaire.

En réponse, 57% des entreprises cherchent à intégrer l'innovation produit/service à leurs KPI de production, 56% assouplissent les obligations de moyen des fournisseurs et 52% réduisent la pression en matière d'économie des coûts. Près de six entreprises sur dix (58%) souhaitent également déployer des systèmes qui leur permettront de collaborer avec leurs fournisseurs en matière d'innovations produit.

« Le manque de coopération est un défi récurrent chez les entreprises, qui les empêche de tirer une plus grande valeur des fournisseurs, qu'il s'agisse de générer de l'innovation, d'atteindre ses objectifs de développement durable ou de renforcer la résilience de la chaîne d'approvisionnement », ajoute Saric. « La solution consiste en une approche plus intelligente et plus holistique de l'approvisionnement et de la gestion des fournisseurs. Grâce à la numérisation des processus, les entreprises peuvent découvrir, évaluer, impliquer et contrôler facilement les fournisseurs, ce qui leur permet de mesurer leurs progrès en fonction de leurs priorités, comme la continuité de l'approvisionnement, les critères ESG et l'innovation. »

Pour télécharger le rapport d’Évalua Chain Reaction – Holistic Supplier Management is Key to Business Success, rendez-vous sur:  https://info.ivalua.com/forrester-holistic-supplier-management-fr

À propos de l’enquête

Cette enquête a été réalisée par Forrester Consulting en mars 2022, pour le compte d'Évalua. Elle s'appuie sur un sondage auprès de 462 décisionnaires de la chaîne d'approvisionnement issus d'entreprises comptant au moins 1 000 salariés et basées en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique.

À propos d’Ivalua 

Leader sur son marché, Ivalua est un fournisseur de solutions de gestion des dépenses basées sur la technologie cloud. Notre plateforme complète et unifiée permet aux entreprises de toutes tailles de gérer efficacement toutes les catégories de dépenses et tous leurs fournisseurs, et ainsi d’augmenter leur rentabilité, d’améliorer la performance RSE, de réduire les risques fournisseurs et d’améliorer la productivité des employés. Labellisée Next40 de la French Tech, Ivalua est plébiscitée par des centaines de marques de renommée mondiale et les principaux acteurs du secteur public. Le groupe est reconnu comme leader par des cabinets d’analystes internationaux tels que Gartner et Forrester. Pour plus d’informations sur www.ivalua.com 

Contact médias international

Markus Leutert, Senior Director, Corporate Communications

[email protected]

Concrétisez les possibilités qui s'offrent à vous !

Nous contacter